Sterenn est venue nous raconter le Burkina Faso au retour de son voyage

Les murs de l’école sont en briques, les toits en tôle, et les fenêtres en grille.
Les tables sont en bois, avec les bancs accrochés. Certains sont cassés.

P1000294
Les enfants sont 144 dans la classe de CP! Il y a un peu (beaucoup!) de bruit. iIs parlent 6 dialectes différents, et apprennent à lire en français, alors qu’ils ne savent pas le parler…

P1000301
Les toilettes n’ont pas de porte.
Quelque fois, les petites filles vont faire leurs besoins derrière la classe pour aller plus vite, elles se cachent avec leurs jupes.

P1000291

Ils effacent les tableaux avec des éponges car ils n’ont pas d’effaceur. Quand ils ont une ardoise, pour la nettoyer ils la lèchent, ou ils l’essuient avec leurs vêtements s’ils n’ont pas de petit pot avec une éponge.

Pour manger le midi, des mamans font la cuisine, mais seulement trois mois dans l’année!!

P1000495

Le reste du temps, soit ils ne mangent pas, soit ils ont la chance que leurs parents leur donne un sandwich.
Sinon, des vendeurs de beignets ou de petit casse-croûte viennent dans la cours de l’école.                                                                                                                         Quand les mamans font la cuisine, elles préparent du riz avec des haricots et des épices. Ils sont servis dans la classe dans des petits bols qu’ils amènent de chez eux. Souvent, ils ne mangent pas tout, ils gardent de la nourriture pour leur famille.

P1000507

Les maisons sont en terre, et les toits quelques fois en paille.

P1000478

Ils ne font pas de sport car ils n’ont pas le temps. La cours de récréation est très grande mais en terre et en sable, avec des petits cailloux.
Quelques fois ils n’ont pas de chaussures, ou ils ont des tongs.
Leurs vêtements sont souvent troués ou déchirés.

P1000453

Pendant les récréations, les enfants font des jeux de pieds et de mains. Ils jouent aussi à « l’élastique », mais ils sont fabriqués avec des poches plastique nouées entre elles qui se cassent souvent.

Pendant la classe, la maîtresse donne des coups de fouets aux enfants qui ne sont pas sages. Ils sont punis et viennent à genoux devant le tableau avec leur sac sur le dos et doivent faire la statue.

P1000483

Il y a quelques voitures et des scooters et des vélos cassés.

Pour boire, les enfants portent une bouteille vide qu’ils remplissent au puits de l’école.

P1000604

Au Burkina Faso, les enfants ont aussi moins de chance que nous.

Une réponse
  1. 20 février 2014

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.