Sur la route du blé au pain

On a pris le bus pour aller à la boulangerie de CAME.

Le boulanger a commencé par mettre de l’eau dans le pétrin, c’est une machine qui sert à pétrir la pâte à pain. Après l’eau, il a ajouté de la farine de blé, de la levure qui sentait un peu le champignon, de la poudre améliorante et enfin après un petit moment d’attente du sel, car si on mélange la levure et le sel de suite, la pâte ne gonflerait pas bien.P1180142P1180143P1180145P1180144

Puis, il a pesé des morceau de pâte de 10k 400g pour les mettre dans des bacs en attente. Après, il a mis ces morceaux dans la diviseuse qui le partage  en 21 pâtons.

P1180150

P1180151

Puis, nous avons mis chacun notre tour un pâton dans un porte-pâton pour l’aplatir et le façonner un boudin de pâte qui deviendra pain ou baguette.

P1180149

Les boudins de pâte sont installés sur une plaque en bois sur laquelle il y a un tapis pour les séparer. Il installe chaque plaque en bois sur une étagère à roulettes qui s’appelle une parisienne. Puis il met  la parisienne au frigo jusqu’au lendemain.

Puis il a sorti de la chambre froide une autre parisienne faite la veille , il a mis les boudins de pâte sur une plaquette en bois et il les a posé sur un tapis roulant. Il an ensuite pris une lame de rasoir pour faire des traits sur la pâte, il a signé le pain.

P1180146

P1180147

Puis il a fait roulé les boudins dans le four, et il les a laissé cuire comme un temps de récréation et il les a sorti pour les stocker dans un bac à pain.

Le boulanger , très gentiment, nous a donné des petits pains qu’il avait fait spécialement pour nous. On les a emmené à la maison et on les a mangés.

En sortant de la boulangerie, on a fait un peu de sport (pala, lancers) et une petite récréation.

P1180175

P1180177P1180176

On est allé ensuite à Bergouey voir un champ de blé où on a pu comparer avec une autre céréale : le tritical. On en a ramassé chacun un épi et on a écrasé les petits grains pour voir ce qu’il y avait dedans: on a trouvé un petit liquide blanc qui deviendra plus tard la farine.

P1180178

On a admiré une moissonneuse -batteuse , et Mr Larrodé nous a montré comment déplier et replier la barre de coupe pour pouvoir rouler sur la route. Il nous a expliqué qu’on pouvait manger les petits grains de blé, et nous a montré par où sortait les pailles.

P1180179

Puis c’était l’heure de pique-niquer. nous avons été très bien accueillis à la salle de réunion de Bergouey où la maman de Maylis avait préparé des tables et des chaises pour nous.

L’après-midi, on fait une balade dans la nature : on a vu le pont et les cascades, on a cherché des poissons, on a vu un lavoir, de la menthe sauvage avec le dessous des feuilles très doux, des grandes orties, des fougères, des petites grenouilles, et des bébés taupe qui venaient certainement de naître , elles avait encore les yeux fermés. Ils tremblaient de peur à cause de nous. C’était bien.

Nous avons terminé par la visite du moulin, où nous avons vu de l’eau qui coulait sous le sol. Le monsieur nous a montré la puissance de l’eau quand il faisait tourner la manivelle pour ouvrir une vanne.

Il a fait tourner la meule pour écraser des grains de mais et faire de la farine, qu’il nous a donnée.

On a pu observer les grains de mais dans une glace au plafond.

Puis on a repris le bus pour rentrer à l’école.

C’était très intéressant.

 

 

 

 

Une réponse
  1. 4 juillet 2016

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*