L’arbre de la paix

Des mots d’enfants.. issus de l’initiative d’une élève ayant inventé une chanson pour l’arbre….

Holy : l’arbre de la paix a été coupé, mais ce n’est pas grave, ils vont faire une autre cantine et en replanter un autre.

Faustine : rapportant les paroles d’Holy de la veille : Ils vont couper l’arbre, mais ce n’est pas grave, ils vont en replanter un autre et faire une nouvelle cantine.
Inventant à son tour : L’arbre de la paix : ils ont déraciné l’arbre mais ce n’est pas grave car on va demander au maire où est-ce qu’il va aller, s’ils vont en replanter un autre. Et il y aura une nouvelle cantine.

Diego : l’arbre de la paix est coupé, maintenant il est déraciné mais ce n’est pas grave car il y aura une nouvelle cantine.

Eloan : l’arbre de la paix a été déraciné hier, mais ce n’est pas grave il y en aura un autre.

Tayron : l’arbre de la paix

Emma : l’arbre de la paix était déraciné , pour lui donner du courage il faut lui donner des « peace and love » et des cœurs. Il nous manque. S’il n’y avait pas eu des chenilles sur l’arbre, ça aurait été encore plus la paix.

Oriane: l’arbre de la paix c’est le plus important parce que c’était la paix avec lui.

Coline : L’arbre de la paix, je ne voulais pas qu’il soit déraciné, mais c’est déjà fait. Quand il a été déraciné, on a essayé de lui donner du courage.

Amandine : Merci aux cantonniers, à Isabelle, au monsieur qui a coupé l’arbre de nous en avoir gardé une tranche. Merci au papi d’Ilan de nous avoir appris à déterminer l’âge de l’arbre en comptant les traits du tronc (cercles), qui sont des cernes.

Manon: on a tous hâte de planter un nouvel arbre.

Alice : on a tous envie d’avoir un nouvel arbre.

Maîtresse : Quelle beauté toutes ces poésies, les enfants ont été très inspirés, la maîtresse en est émerveillée!

Sandra a fait la photo souvenir des élèves devant l’arbre et a dû nettoyer toutes les chaussures après! Les enfants et la maîtresse la remercient beaucoup.

DSC08100

« ça me fait bizarre car je l’ai toujours vu là, et quand j’ai été à l’école il était déjà là! » a dit sa maman.

Nous avons trouvé plusieurs âges pour l’arbre : le papi d’Ilan : 49 ans; les élèves et la maîtresse : 45 ans; Sandra et Mr Touzaa : 46 ans. Nous disons donc qu’il a « la cinquantaine » car il n’a pas poussé tous les ans pareil….

Faustine a également fait une petite Bande dessinée de 3 cases pour raconter l’histoire de l’arbre actuelle et future; et inventé une poésie.

2 Commentaires
  1. 15 février 2016
    • 16 février 2016

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.